Baromètre régional de conjoncture - Juillet 2019

Vendredi 10 Mai 2019 - 14:30


Baromètre réalisé par le réseau des CCI d'Occitanie auprès de leurs ressortissants en juillet 2019 afin de recueillir l'opinion des entreprises sur leur activité au 2ème trimestre 2019 et identifier les perspectives pour le trimestre à venir. 3 526 chefs d'entreprises ont répondu.


 


>> La conjoncture économique retrouve quelques couleurs au deuxième trimestre.


 

Après le « trou d’air de la conjoncture » ressenti par les chefs d’entreprises sur un premier trimestre de l’année largement impacté par les conflits sociaux, la tendance au second trimestre laisse entrevoir un rebond de l’activité. Quel que soit le domaine d’activité, le trend sur le chiffre d’affaires entre le premier et le second trimestre 2019 est positif. Les secteurs de la construction, de l’industrie et des services sont ceux qui bénéficient de la « meilleure impression conjoncturelle » de la part des chefs d’entreprises. Pour les secteurs du commerce et des hôtels-cafés-restaurants, la tendance favorable sur le chiffre d’affaires est surtout associée à un arrêt de la dégradation de la situation.

Effectifs salariés, marges, trésorerie, carnets de commandes et confiance en l’avenir de l’entreprise sont des critères qui font également l’objet d’une tendance positive entre les deux premiers trimestres de l’année.

Un contexte positif qui ne doit pas cependant occulter le fait que les marges et les trésoreries soient toujours sous pression (surtout dans le commerce et les hôtels-cafés-restaurants, deux secteurs d’activité particulièrement éprouvés par les conflits sociaux de fin d’année et du premier trimestre). Plusieurs facteurs pèsent sur les trésoreries : pression à la baisse sur les prix de vente de l’entreprise, hausse des matières premières, énergie, fournitures, tendance à un allongement des délais de paiement des clients et poids des charges.

Les facteurs de concurrence apparaissent nombreux (internet, nouvelles enseignes, micro-entrepreneur, …) et contribuent à maintenir les marges sous pression.

Malgré cela, les entrepreneurs témoignent d’un regain d’optimisme quant à l’avenir de leur entreprise. En effet la tendance du solde d’opinion entre le premier et le second trimestre est bien orientée, particulièrement dans le secteur de la construction, de l’industrie et des services (avec solde d’opinion positif). La confiance apparait cependant moins prononcée dans le secteur du commerce et particulièrement dans le domaine des hôtels-cafés-restaurants (où la part des pessimistes représente le tiers des professionnels du secteur).

Si les chefs d’entreprises dans leur ensemble portent un regard plus favorable sur la conjoncture qu’ils ont vécu au second trimestre par rapport au premier, ils n’en demeurent pas moins plus que prudents quant aux perspectives d’évolution de leur chiffre d’affaires sur le troisième trimestre (la tendance est en effet sur une pente négative).

Cette prudence s’explique par tout un faisceau d’interrogations et d’incertitudes : sentiment d’un manque de fréquentation commerciale et touristique, d’un manque d’argent de la part du consommateur, une concurrence exacerbée, une entrée prochaine dans un cycle électoral (municipales) qui généralement freine l’activité, un environnement commercial incertain (Brexit, guerre commerciale internationale, …) et un climat social qui reste tendu avec la crainte d’une rentrée sociale difficile.

 

Pour des résultats plus détaillés, consultez le baromètre régional de conjoncture

 

En complément

A lire aussi
Téléchargements
Inscription
Newsletters Voccitanie