Baromètre régional de conjoncture - Octobre 2020

Jeudi 15 Octobre 2020 - 15:00


Baromètre réalisé par le réseau des CCI d'Occitanie auprès de leurs ressortissants en juin 2020 afin de recueillir l'opinion des entreprises sur leur activité au 3ème trimestre 2020 et identifier les perspectives pour le trimestre à venir. 2 999 chefs d'entreprises ont répondu.


>> Les perspectives de retour à la normal s’éloignent

Durant l’été une partie de l’économie a pu redémarrer son activité, mais la situation est loin de s’être normalisée. Au terme du mois de septembre les chefs d’entreprises estiment pouvoir atteindre en moyenne 77% d’un chiffre d’affaires « normal » pour un troisième trimestre, contre 55% à la fin du mois de juin.

La reprise de l’activité est visible dans tous les secteurs, même si elle est loin d’être optimale.

Les perspectives de retour à un niveau équivalent à celui d’avant la crise d’ici la fin de l’année s’amenuisent. 26,7% des entreprises ont déjà retrouvé leur niveau d’activité habituel, contre 22,7% à la fin juin. Le retour à la normale d’ici la fin de l’année envisagé par 58,5% au mois de juin, ne semble plus être atteignable que pour 36,3% des entreprises à la fin septembre.

L’horizon d’un retour à la normale s’éloigne. Le manque de visibilité gagne l’ensemble des secteurs de 20 points pourcents (63,7% contre 41,5% à la fin juin).

L’emploi n’est pas affecté pour le moment. Les chefs d’entreprises estiment pouvoir conserver 90% des effectifs d’avant crise dans les prochains mois.

Ce résultat est à mettre en relation avec les possibilités de recours au chômage partiel qui concerne encore une entreprise sur cinq, particulièrement dans l’hôtellerie et la restauration. Des dispositifs mis en œuvre par les entreprises durant le confinement c’est celui qui continue à être le plus utilisé.

Le télétravail, les outils numériques, le retrait et la livraison de marchandises reculent tous. 49,2% des entreprises n’ont maintenu aucun dispositif à la fin septembre contre 34,1% à la fin juin.

La situation économique s’améliore au troisième trimestre mais reste dégradée.

Le chiffre d’affaires se redresse par rapport au deuxième trimestre, mais reste très en deçà de son niveau de l’an dernier. Les perspectives pour la fin de l’année sont légèrement orientées à la baisse, preuve d’une incertitude grandissante, particulièrement dans le commerce et l’hôtellerie restauration qui anticipent un nouveau recul pour la fin de l’année. Le chiffre d’affaires des services devrait se stabiliser en valeur basse. L’activité de l’industrie et la construction continuerait leur reprise progressive.

La situation de l’emploi, moins dégradée en raison des mesures de chômage partiel, devrait continuer sa lente reprise sur la fin de l’année, hormis dans le commerce et l’hôtellerie restauration.

Les marges très dégradées au deuxième trimestre s’améliorent très nettement dans tous les secteurs d’activités, mais restent faibles. Les charges fixes pèsent lourdement au regard de la faiblesse de l’activité.

Grâce aux mesures d’accompagnement des entreprises mises en œuvre par le gouvernement, la trésorerie n’est à ce jour pas affectée par le faible niveau de l’activité économique hormis dans les activités de l’hôtellerie et de la restauration.

La demande reste faible, les carnets de commandes peu remplis, ce qui contribue à la difficulté pour les chefs d’entreprise à se projeter sur la fin de l’année. Les perspectives sont plus lisibles dans le secteur secondaire que dans le tertiaire.

La confiance en l’avenir de l’entreprise exprimée par les dirigeants au cours des trois dernières années n’a jamais atteint un niveau aussi bas qu’actuellement.

 

Pour des résultats plus détaillés, consultez le baromètre régional de conjoncture

 

En complément

A lire aussi
Téléchargements
Inscription
Newsletters Voccitanie