Baromètre régional de conjoncture - Avril 2019

Vendredi 10 Mai 2019 - 14:30


Baromètre réalisé par le réseau des CCI d'Occitanie auprès de leurs ressortissants en avril 2019 afin de recueillir l'opinion des entreprises sur leur activité au 1er trimestre 2019 et identifier les perspectives pour le trimestre à venir. 3 717 chefs d'entreprises ont répondu.


 


>> Un contexte économique tendu, marqué par les conflits sociaux et les incertitudes.


 

Le regard que les chefs d’entreprise portent sur premier trimestre 2019 laisse entrevoir un ralentissement de l’activité dans un contexte social tendu.

Le trend sur le chiffre d’affaires entre le premier trimestre 2019 et le quatrième trimestre 2018 est sur une pente baissière pour tous les domaines d’activité (exception faite du secteur des hôtels-cafés-restaurants qui donne l’impression d’avoir touché un point bas au quatrième trimestre).

D’une manière générale, les attentes d’une reprise de l’activité au premier trimestre ont été déçues.

Dans un contexte social tendu, marqué par une conjoncture « poussive », les chefs d’entreprise font état d’une situation de trésorerie qui se dégrade (plus particulièrement pour les secteurs des hôtels-cafés-restaurants et du commerce).

Les trésoreries sont tendues du fait de plusieurs facteurs : pression à la baisse sur les prix de vente de l’entreprise, hausse des matières premières, énergie, fournitures..., tendance à un allongement des délais de paiement des clients et poids des charges.

Les facteurs de concurrence apparaissent nombreux (internet, nouvelles enseignes, micro-entrepreneurs…) et maintiennent les marges sous pression.

Les chefs d’entreprise des secteurs de la construction, de l’industrie et des services demeurent globalement optimistes quant à l’avenir de leur entreprise (le solde d’opinion est positif) mais ils apparaissent plus inquiets qu’au trimestre précédent ou qu’il y a un an (la tendance des soldes est orientée à la baisse). En revanche, c’est dans le secteur des hôtels-restaurants et du commerce que les doutes et interrogations quant à l’avenir de l’entreprise sont les plus prononcés (solde d’opinion négatif et tendanciellement en baisse sur le trimestre précédent ou le premier trimestre de l’année précédente).

Dans le secteur du commerce, des hôtels-cafés-restaurants et des services, le mouvement des gilets jaunes est particulièrement cité comme facteur de blocage de l’activité. Nombre d’entrepreneurs perçoivent des modifications de comportements d’achats des clients, des baisses d’attractivité et de fréquentation de certains territoires (particulièrement les centres-villes).

Malgré l’incertitude du moment, les contraintes et les inquiétudes, les chefs d’entreprise ont des anticipations plutôt favorables sur le chiffre d’affaires et les effectifs salariés pour le second trimestre. Nombre d’entrepreneurs appellent de leurs vœux un apaisement rapide du climat social avec une sérénité retrouvée, qui permettra d’avoir un peu plus de lisibilité pour le futur et espèrent que leurs anticipations de rebond d’activité à venir ne seront pas à nouveau déçues…

 

Pour des résultats plus détaillés, consultez le baromètre régional de conjoncture

 

En complément

A lire aussi
Téléchargements
Inscription
Newsletters Voccitanie